Hauts, bas et nouveaux départs

Ce qui semblait être le 99e jour de janvier 2023, je me suis assis pour revoir mes entrées de journal du mois. Je n’ai pas gardé une habitude de journalisation comme celle-ci depuis plus d’une décennie. Cette fois, j’ai mis la barre basse – écrivez une phrase sur la journée et vous pouvez considérer que c’est « fait » – et je pense que c’est ce qui a fait que l’habitude est restée cette fois. Certains jours, je n’écrivais que quelques mots et d’autres, des phrases versé hors de moi.

Aujourd’hui, je vous partage un retour sur mon mois. Voici à quoi ressemblait janvier 2023 pour moi…

Le premier janvier, je décide que 2023 est l’année où je veux documenter mon quotidien de manière plus détaillée. Je veux être un meilleur historien de ma propre vie. Je commence à tenir un journal numérique (en utilisant l’application Day One) qui me permet à la fois d’écrire et de télécharger des photos.

Le 2 janvier, j’écris dans mon journal qu’aujourd’hui ressemble à un test. Je suis ramené à d’anciens schémas de réflexion excessive et d’évitement. Je remarque cela parce que tout semble vraiment lourd et difficile. Mon esprit est bruyant, mais je décide quand même de continuer à avancer (ce qui se trouve être mon mantra pour 2023).

Le troisième, j’ai un rendez-vous de microneedling. Mon visage est rouge pour le reste de la journée.

Au quatrième, on obtient un massif quantité de neige. J’essaie d’embrasser la magie.

C’est le mois où j’annonce que je vais plus loin dans l’espace de design d’intérieur avec du contenu sur Final Battle. Je commence à offrir des rendez-vous de consultation. Il y a tellement de soutien de la part de notre public, ce qui est incroyable, bien qu’un sentiment de syndrome de l’imposteur se manifeste de toute façon.

A lire sur le même sujet :   Regrets de rénovation de cuisine et ce que je ferais différemment maintenant

Ce mois-ci, nous déménageons Bennett dans sa propre chambre. Elle revendique la chambre d’amis pour elle-même et est tellement satisfaite du changement.

Nous prenons plus souvent des repas de famille ensemble à la table à manger. Je fais des tacos un soir et les enfants aimer eux. Ils n’ont pas vraiment aimé tout ce que j’ai cuisiné depuis un moment et cela me rend si heureux.

Au milieu du mois, je commence à faire des rêves vraiment bizarres. Je fais face à plusieurs crises de panique. Je commence à lire le livre Flow, et ça m’époustoufle complètement.

Passer du temps avec des amis est une priorité tout au long du mois. Pour une de ces occasions, je fais une très bonne tarte aux oignons perlés qui ne nécessite que cinq ingrédients (la recette est de Cuisine de campagne française par Mimi Thorisson). Je sais immédiatement que c’est quelque chose que je ferai encore et encore. J’apprends aussi une des meilleures astuces de la vie : faire sa vinaigrette dans un pot de moutarde de Dijon presque vide.

Ce mois-ci, je me rends compte que l’une des couleurs qui me va bien est le vert vif. Je ne m’y attendais pas, mais je l’accepte de tout cœur.

Le 20 janvier, Joe et moi conduisons vers le nord pour un week-end dans une cabane avec des amis. Nous mangeons de l’épaule de porc saumurée et braisée avec du couscous, des abricots et de la salade de fenouil. En dessert, on mange du cheesecake basque et on boit du fernet. Nous allons chiner et nous émerveiller devant la nature sévère du lac Supérieur en hiver.

A lire sur le même sujet :   3 choses que j'aime le plus à ce sujet

Le 23, je peux à peine sortir du lit. Une fois que je le fais enfin, je décide de faire du vélo pendant quinze minutes. Cela se transforme en un trajet de quarante-cinq minutes qui change la trajectoire de ma journée.

Je bois beaucoup moins ce mois-ci, seulement lors de dîners avec d’autres. Je m’entraîne presque tous les jours dans une certaine mesure. Pour moi, il ne s’agit pas de travailler pour changer mon corps; il s’agit de s’entraîner pour se sentir mieux émotionnellement. C’est vraiment bon.

Le 24, j’ai mes règles et je me rends compte que ma nature irritable ces derniers temps ne veut pas dire que je suis un connard, juste hormonal. Le lendemain, je m’excuse pour ce que j’ai dit quand j’avais affaire à PMS.

J’écris ce post à la fin de la dernière semaine complète de janvier. Ce week-end, je reçois des amis pour une soirée raclette. Cela semble être l’activité parfaite au milieu d’un vortex polaire ! Le soleil est censé réapparaître dans les prochains jours, ce qui me semble toujours être un nouveau départ. Voici un nouveau départ en février.

Copyright Conseils et actus pour gagner dans la vie 2024